En solo





Vidéo


Textes
Rodolphe Loubatière façonne depuis quelques temps un fascinant travail solo plongeant au coeur du son et de sa matière  à partir d'un dispositif extrêmement  minimaliste: une caisse-claire acoustique et une pléthore d'objets. Au delà du visuel de ses performances live (comprendre comment tels sons sont générés), l'envie nous vient très vite de simplement se laisser aller, fermer les yeux, écouter et se faire submerger par l'incroyable et infinie richesse  des sonorités exposées/exprimées. Une orfèvrique attention au détail et à comment le son généré se doit d'être projeté avec un exemplaire "jeu de stéréo", voir "de multi-hauts-parleurs", où l'on se retrouve tout surpris de réaliser que tout cela est effectué sans aucune amplification ou système de diffusion qui soit. Des textures sonores emplissant l'espace, se mouvant magistralement en lui, comme un travail de bande/cut-ups/électro-acoustique, voire par moment carrément électronique et cela toujours et "simplement" à partir d'une "simple" caisse-claire non amplifiée. Et lorsque l'on commence à entendre des sortes de voix humaines non répertoriées, puis, sur le final, des clashs industriels-ferrugineux tourbillonnant dans l'espace autour de nous, des moments de grâce d'une magistrale intensité émouvante et/ou frissonnante sont atteints. De plus, il y a dans le catalogue de sons de Rodolphe Loubatière des fragments épars que ces oreilles-ci (l'auteur de ce texte donc) n'avaient jamais entendus auparavant à partir d'un tel set-up. Au-delà de l'extraordinaire qualité des sons générés, il y a en plus, un désir fort d'invention/création/exploration de particules sonores inouïes et non exposées auparavant qui rendent le travail solo de Rodolphe Loubatière absolument captivant. Du grand art que l'on souhaite ardemment voir encore évoluer et surtout être entendu. Rodolphe Loubatière, à partir d'une simple caisse-claire et d'une multitude d'objets à ouvert un laboratoire sonore riche, dense et prenant. Excellent et dans le genre, hautement recommandable. (sixto - Cave12) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire